Vers un futur plus vert

Étant l’un des plus importants producteurs indépendants d’énergie renouvelable au Canada, Innergex défend avec ferveur le développement d’une industrie canadienne de l’énergie renouvelable forte et durable.

IR2014_tableaux2_FR-1

L’entreprise continue de faire progresser le développement de son portefeuille de projets potentiels hydroélectriques, éoliens et solaires, et elle s’adapte à l’évolution de l’offre et de la demande en électricité.

En Ontario, l’approvisionnement en puissance installée d’énergie renouvelable repose désormais sur un processus d’offre compétitif qui tient compte des besoins et des préoccupations des communautés locales, y compris les municipalités et les Premières Nations. Le plan énergétique à long terme du gouvernement cible des ajouts de capacité de 300 MW d’énergie éolienne et de 140 MW d’énergie solaire en 2015, pour lesquels un processus d’appel d’offres est en cours à l’heure actuelle, puis l’ajout de 300 MW d’énergie éolienne et de 150 MW d’énergie solaire en 2016, avec des révisions annuelles par la suite. Innergex a plusieurs projets potentiels éoliens et solaires qu’elle continue de faire progresser en vue de les soumettre selon les termes de ces appels d’offres. D’autres projets potentiels en Ontario, surtout dans le secteur éolien, dépendent toujours de l’expansion éventuelle du réseau de transport d’électricité dans le nord de la province et représentent un potentiel de croissance à plus long terme.

En Colombie-Britannique, le plan intégré des ressources de BC Hydro préconise, sans toutefois en préciser la nature, une série d’actions pour encourager le maintien d’un secteur de l’énergie renouvelable robuste et diversifié et promouvoir des occasions de développement d’énergie renouvelable pour les Premières Nations. Par ailleurs, la province envisage une hausse de la demande de l’électricité et caresse d’ambitieux projets de développement de mines et de gaz naturel liquéfié (GNL). Toutefois, le gouvernement a annoncé en décembre dernier son approbation du projet de grand barrage hydroélectrique Site-C de 1 100 MW, ce qui pourrait réduire les perspectives de développement des producteurs indépendants d’électricité à court et moyen terme. Innergex espère profiter de sa forte présence, de sa réputation auprès des communautés locales et des Premières Nations, et de son expertise en énergie hydroélectrique et éolienne pour poursuivre le développement de plusieurs projets potentiels dans cette province, plus particulièrement au moyen de partenariats et de contrats d’achat d’électricité négociés de gré à gré.

Au Québec, Hydro-Québec Distribution a finalisé l’appel d’offres annoncé en décembre 2013 pour l’approvisionnement d’un bloc de 450 MW d’énergie éolienne, y compris 300 MW pour des projets situés dans les régions du Bas-Saint-Laurent et de la Gaspésie et 150 MW pour des projets situés partout dans la province. Au total, 54 soumissions totalisant 6 627 MW ont été déposées en novembre 2014 dans le cadre de cet appel d’offres très compétitif. Innergex a soumis cinq projets totalisant 813 MW, et demeure à ce jour convaincue d’avoir présenté les meilleures soumissions possible en fonction de son expérience de développement de projets éoliens en Gaspésie, lesquelles étaient tout à fait concurrentielles en termes de prix. Malheureusement, les projets de la Société n’ont pas été sélectionnés pour un contrat. L’un d’eux a toutefois été retenu comme projet de réserve. Certains des projets développés pour cet appel d’offres pourront être soumis ultérieurement. En outre, les prix de cet appel d’offres démontrent la compétitivité de l’énergie renouvelable au Québec comme ailleurs, même dans le contexte du faible prix des énergies fossiles.

Dans le cadre de sa planification stratégique, la Société a réitéré son engagement à demeurer exclusivement dans l’énergie renouvelable. Elle continuera de développer son portefeuille de projets potentiels hydroélectriques, éoliens et solaires au Canada et cherchera à consolider sa position de chef de file de l’industrie de l’énergie renouvelable dans ce pays. De plus, son savoir-faire en matière de développement et de financement de projet, sa capacité à créer des partenariats fructueux et durables et son aptitude à conclure des acquisitions à valeur ajoutée lui serviront de levier pour s’implanter dans de nouveaux marchés cibles à l’international, afin de renouveler son potentiel de croissance. Dans les pays en développement de l’Amérique latine, la demande d’électricité reste forte et les gouvernements cherchent à accroître leurs approvisionnements en énergie renouvelable, dont ils sont abondamment pourvus. Par ailleurs, les pays européens au développement plus avancé ont adopté des objectifs ambitieux de réduction des émissions de GES et s’emploient à réduire leur dépendance envers les sources d’énergie plus traditionnelles, deux priorités nécessitant une part accrue des énergies renouvelables dans les portefeuilles énergétiques de ces pays. Il existe plusieurs marchés dans lesquels la Société peut transposer son modèle d’affaires.