Viger-Denonville, le projet d’une communauté entière

En 2013, Viger-Denonville fut le premier parc éolien communautaire issu de l’appel d’offres de 2009 à être mis en service. Un remarquable exemple de collaboration.

IR2013_0010_P 19-1
Voir la légende
Vue du parc éolien communautaire Viger-Denonville, à partir du village de Saint-Paul-de-la-Croix, au Québec.

 

Le 19 novembre 2013 marquait le début des opérations du parc éolien Viger-Denonville, détenu en coentreprise par Innergex et la Municipalité régionale de comté (MRC) de Rivière-du-Loup. Cette réalisation fut soulignée quelques jours plus tard par une cérémonie d’inauguration officielle qui s’est déroulée dans une atmosphère de fierté partagée, d’appartenance et d’amitié. La cérémonie reflétait les relations qui se sont tissées entre les gens d’Innergex et la population de cette communauté. Le respect mutuel, l’écoute, la transparence et l’honnêteté ont caractérisé les échanges au quotidien entre les représentants de la société et les membres de la communauté, si bien que le rassemblement pour l’inauguration a pris une allure de réunion de famille, plutôt que de cérémonie officielle.

Pour ce projet, Innergex était très consciente que les relations avec les communautés hôtes devaient partir du bon pied. Une première tentative de développer un projet avec un autre promoteur avait échoué, suscitant de fortes appréhensions chez les résidents locaux. Par conséquent, dès le premier contact entre les gens de la MRC et ceux d’Innergex, en 2006, des efforts ont été déployés pour établir une réelle collaboration entre les deux partenaires. Cette collaboration se reflète dans l’acceptation, par des propriétaires fonciers locaux, d’accueillir les 12 éoliennes de ce projet situé entièrement sur des terres privées. Elle se reflète également dans la participation de 26 entreprises locales de la MRC aux activités de construction, fruit d’une volonté des partenaires de maximiser les retombées locales liées au projet.

Et elle se reflète aussi dans l’embauche de Jean-Sébastien Roy, jeune résident local et électricien de formation, comme opérateur du parc éolien. Selon Philippe Dionne, maire de Saint-Paul-de-la-Croix, « les gens sont heureux parce qu’ils ont été consultés tout au long des démarches qui ont permis la réalisation de ce projet ».

Tout est dans les détails

Innergex a acheté à un résident local l’ancien presbytère de Saint-Paul-dela-Croix avec l’intention de le convertir en bureau d’opération. Peu après, un important dégât d’eau s’est produit dans le bâtiment, occasionnant des travaux de réfection majeurs. À l’intérieur, il fallait arracher, décontaminer, remettre à neuf, et changer le système de chauffage. En premier lieu, Innergex envisageait de moderniser l’intérieur. Cependant, l’entreprise s’est vite rendu compte qu’il était important pour des gens comme Philippe Dionne, Michel Lagacé (préfet de la MRC) et Mélanie Milot (responsable du patrimoine de la MRC) que le caractère patrimonial de ce bâtiment soit préservé, même s’il n’était pas officiellement classé comme bien patrimonial. Les partenaires ont donc travaillé ensemble pour s’assurer de conserver son cachet ancien lors des rénovations.

IR2013_0011_P 19-2

Le 29 novembre 2013, la cérémonie officielle d’inauguration du parc éolien Viger-Denonville s’est déroulée dans une atmosphère de fierté partagée, d’appartenance et d’amitié. Cette célébration réunissait plus de 130 personnes, y compris des élus locaux des deux municipalités hôtes et des 12 municipalités membres de la MRC, des députés du gouvernement provincial, des propriétaires fonciers, des représentants du comité de suivi du projet, des entreprises locales qui ont participé à la construction, d’Hydro-Québec, du turbinier REpower, de l’entrepreneur Boréa, d’organismes professionnels et de groupes environnementaux.

« S’il y a un mot qui doit qualifier la journée d’aujourd’hui, c’est la fierté ! La fierté d’être Louperivien à l’intérieur du Québec ! »

Michel Lagacé, président de la Conférence régionale des élus du Bas-Saint-Laurent et préfet de la MRC de Rivière-du-Loup