Vers un futur plus vert

Étant l’un des plus importants producteurs indépendants d’énergie renouvelable au Canada, Innergex défend avec ferveur le développement d’une industrie canadienne de l’énergie renouvelable forte et durable.

IR2012_0003_P35
Voir la légende
Parc solaire Stardale, en Ontario.

 

L’entreprise continue de faire progresser le développement de son portefeuille de projets potentiels hydroélectriques, éoliens et solaires, et demeure prête à répondre à de futurs appels d’offres.

En Ontario, le gouvernement a annoncé en juin 2013 qu’il délaissait l’approvisionnement en puissance installée d’énergie renouvelable dans le cadre du Programme de tarifs de rachat garantis (TRG) pour les projets d’envergure. Par conséquent, l’Office de l’électricité de l’Ontario a mis fin aux soumissions de projets d’envergure dans le cadre du programme de TRG pour lesquels aucun contrat n’avait été attribué. Le gouvernement envisage plutôt d’instituer un processus d’offre compétitif qui tiendra compte des besoins et des préoccupations des communautés locales, y compris les municipalités et les Premières Nations. Dans son Plan énergétique à long terme publié en décembre 2013, le gouvernement ontarien réitère son engagement d’investir dans les énergies renouvelables et prévoit inaugurer son nouveau processus d’approvisionnement au printemps 2014. Le plan cible des ajouts de capacité de 300 MW d’énergie éolienne et de 140 MW d’énergie solaire en 2015, puis d’un autre 300 MW d’énergie éolienne et 150 MW d’énergie solaire en 2016, avec des révisions annuelles. Innergex a plusieurs projets potentiels éoliens et solaires qu’elle continue de faire progresser en prévision de soumissions aux termes d’un éventuel processus d’offre compétitif. Plusieurs projets potentiels en Ontario, surtout dans le secteur éolien, dépendent toujours de l’expansion éventuelle du réseau de transport d’électricité dans le nord de la province et représentent un potentiel de croissance à plus long terme.

En Colombie-Britannique, BC Hydro a publié son plan intégré des ressources en novembre 2013, lequel préconise, sans toutefois en préciser la nature, une série d’actions pour encourager le maintien d’un secteur de l’énergie renouvelable robuste et diversifié et promouvoir des occasions de développement d’énergie renouvelable pour les Premières Nations. Par ailleurs, la province caresse d’ambitieux projets de développement de mines et de gaz naturel liquéfié (GNL) qui pourraient créer des occasions de développement pour le secteur de l’énergie renouvelable, compte tenu de l’engagement de la première ministre à produire « le GNL le plus propre au monde », et de l’importance pour la population de minimiser les émissions de gaz à effet de serre. Innergex espère profiter de sa forte présence, de sa réputation de partenaire fiable auprès des communautés locales et des Premières Nations, et de son expertise en énergie hydroélectrique et éolienne pour poursuivre le développement de plusieurs projets potentiels dans cette province.

Au Québec, Hydro-Québec a lancé un appel d’offres en décembre 2013 pour l’approvisionnement d’un bloc de 450 MW d’énergie éolienne, y compris 300 MW pour des projets situés dans les régions du Bas-Saint-Laurent et de la Gaspésie et 150 MW pour des projets situés partout dans la province. Les règlements stipulent un prix plafond de 0,09 $ le kWh, des exigences de contenu local d’au moins 60 %, ainsi qu’une participation de 50 % ou plus par une entité locale, notamment les municipalités et les Premières Nations. Innergex a plusieurs projets éoliens qu’elle entend soumettre dans cet appel d’offres d’ici l’échéance de septembre 2014.

IR2013_tableaux2_FR-1