Nous faisons partie de la solution

Michel Letellier, président et chef de la direction, positionne Innergex comme partie intégrante de la solution aux changements climatiques.

IR2013_michel

Nous entendons beaucoup parler de surplus d’électricité ces temps-ci. Quelle est votre position ?

Les journaux accordent effectivement une large couverture aux surplus d’électricité, qui semblent constituer un important défi à travers tout le pays présentement. Les déséquilibres cycliques entre l’offre et la demande sont chose courante pour toute industrie, mais plus particulièrement pour le secteur de l’électricité, où l’offre et la demande sont désynchronisées de façon notable. Innergex œuvrant dans ce secteur depuis plus de 20 ans, nous avons été témoins de plusieurs cycles de ce genre et savons que nous en verrons de nombreux autres dans les années à venir. La vraie question est : qu’arrivera-t-il lorsque ces surplus auront disparu ?

Alors, quel est le vrai défi que nous devons relever ?

Le vrai défi est que les gens doivent avoir accès à une énergie qui est fiable, abordable, propre et renouvelable. La planification de l’approvisionnement énergétique est une responsabilité politique. C’est précisément lorsque nous sommes en période de surplus que les gouvernements doivent planifier leurs besoins énergétiques, non seulement parce que de nouvelles infrastructures prennent du temps à construire, mais aussi parce que c’est à ce moment-là qu’ils peuvent se permettre de prendre d’importantes décisions en matière de politiques et des engagements qui auront un impact durable.

Quelle sorte d’engagements les gouvernements devraient-ils prendre en matière d’énergie ?

Je ne suis pas climatologue, mais la fonte accélérée et de plus en plus étendue de la calotte glaciaire m’indique que la planète se réchauffe. En 2013, les particules de dioxyde de carbone dans l’atmosphère ont atteint un nouveau record, dépassant les 400 parties par million. Les experts indiquent que s’ils dépassent la barre des 450 parties par million, les changements climatiques deviendront irréversibles et dangereux. Nous ne sommes plus à l’étape des suppositions scientifiques. Les changements climatiques sont réels. Les individus, les entreprises et les gouvernements ont le devoir de résoudre ce problème. La société doit s’engager à remplacer l’énergie fossile, et le rôle des gouvernements est d’adopter des politiques à cet effet.

Et c’est ici que vous entrez en jeu ?

L’énergie renouvelable fait partie de la solution aux changements climatiques. Notre énergie ne produit aucun gaz à effet de serre et ses sources sont inépuisables.

Mais un virage vers l’énergie renouvelable ne coûtera-t-il pas plus cher ?

Le coût de l’énergie renouvelable est déjà concurrentiel. Par exemple, nous pouvons construire une centrale hydroélectrique au fil de l’eau avec un prix de contrat d’environ 0,08 $ le kWh au Québec et d’environ 0,10 $ le kWh en Colombie-Britannique, ce qui est comparable à ce qu’il en coûte aux entreprises de services publics. Pour sa part, l’énergie éolienne coûte environ 0,09 $ le kWh dans ces marchés.

De plus, contrairement à l’énergie fossile, le coût de l’énergie renouvelable peut présenter un avantage supplémentaire du fait qu’il est généralement fixé pour de longues périodes – typiquement 20 à 40 ans – par l’entremise de contrats d’achat d’électricité à long terme. Cela offre aux services publics, et ultimement aux consommateurs, plusieurs années de protection contre de soudaines ou fortes hausses du prix de l’électricité.

À l’échelle mondiale, nous ne faisons que commencer à exploiter le potentiel de l’énergie renouvelable. Son coût devrait continuer de baisser, alors que l’augmentation de la demande contribuera à réduire les coûts de production grâce à des économies d’échelle et à des améliorations technologiques. Mais surtout, son coût deviendra carrément attrayant lorsque les externalités environnementales et sociales seront internalisées, comme le coût de la pollution.

Par ailleurs, quiconque se préoccupe des coûts devrait penser au coût de ne rien faire face aux changements climatiques.

Vous avez donc confiance dans l’avenir d’Innergex ?

En tant que producteur d’énergie renouvelable, Innergex fait partie de la solution aux changements climatiques. Nous investissons continuellement notre capital humain et financier dans notre portefeuille de projets potentiels, car ils constituent l’avenir.

IR2013_tableaux1_FR-1