Développer de façon durable, c’est d’abord assumer ses responsabilités environnementales

Innergex a fait de la durabilité environnementale la clef de voûte de sa stratégie de développement.

IR2013_0002_P 30
Voir la légende
Canard arlequin au Projet hydroélectrique Upper Lillooet, en Colombie-Britannique.

 

Pour le personnel d’Innergex, la notion de développement durable ne se limite pas à ce que fait l’entreprise – c’est-à-dire produire de l’électricité à partir de sources d’énergie renouvelables. Elle recouvre aussi la façon dont elle le fait : produire de l’électricité pour répondre aux besoins d’aujourd’hui sans nuire à la capacité des prochaines générations de répondre à leurs propres besoins. D’un point de vue environnemental, le développement durable consiste à exploiter l’eau, le vent ou le soleil tout en cherchant à éviter, minimiser, atténuer ou compenser l’effet que ces activités pourraient avoir sur l’écosystème environnant… et ultimement, à laisser la planète en meilleur état. En d’autres mots, agir de manière responsable.

Depuis plus de 20 ans, Innergex est reconnue pour son respect des normes environnementales les plus exigeantes. Elle s’est constamment efforcée d’améliorer ses pratiques en matière d’évaluation, de suivi, de respect des engagements, de conformité et de reddition de compte et, ce faisant, a développé de meilleures pratiques innovatrices, qui ultimement se sont intégrées à de nouvelles réglementations. Elle a fait de la durabilité environnementale la clef de voûte de sa stratégie de développement, tout comme elle a fait de l’acceptabilité sociale sa pierre angulaire.

Dans une industrie assujettie à certaines des règles environnementales les plus strictes qui soient, il est difficile d’aller beaucoup plus loin que les exigences réglementaires elles-mêmes. Innergex demeure pleinement consciente que sa réputation repose en partie sur des installations bien conçues et bien gérées, et c’est pourquoi elle a fait de la conformité environnementale une véritable priorité.

Cependant, c’est par l’intégration des considérations environnementales dès les premières étapes du processus de développement que l’entreprise se distingue vraiment. Les objectifs liés à l’ingénierie et ceux liés à l’environnement sont intégrés simultanément à la conception des nouveaux projets, de manière à mieux prendre en compte des valeurs environnementales comme la faune et son habitat, les habitats des poissons, les sols, la végétation et la protection contre l’érosion, ainsi que le patrimoine ancestral (incluant la protection des sites archéologiques et l’usage traditionnel de certains lieux), la santé et d’autres valeurs d’ordre social. Lorsque l’équipe de développement de projet estime le temps nécessaire à l’obtention des permis et à la construction, qu’elle élabore un modèle de production moyenne à long terme d’électricité, ou qu’elle établit un budget, elle tient toujours compte des facteurs environnementaux. Cela permet à l’entreprise d’atteindre un juste équilibre entre la fonctionnalité de l’ingénierie, les rendements économiques, l’acceptabilité sociale et les aspects environnementaux, et ce, dès la conception d’un projet.

Les accomplissements d’Innergex dans le domaine de l’environnement sont le fruit du travail d’une équipe d’experts en environnement dévoués comprenant des biologistes, des ingénieurs en environnement et des spécialistes de domaines clés comme la reconstruction des habitats, l’obtention de permis et le suivi environnemental. Des gens qui ont à cœur de bien faire les choses. « Ces personnes choisissent de travailler chez Innergex parce qu’elles se préoccupent sincèrement de l’environnement et qu’elles sont persuadées que les énergies renouvelables constituent la meilleure voie pour notre planète. Le respect de l’environnement fait partie de ce que nous sommes et nous avons la chance de pouvoir compter sur une équipe compétente et dévouée, qui permet à Innergex de respecter les normes environnementales les plus strictes, année après année », estime Matt Kennedy, vice-président, Environnement – région de l’Ouest.

Innergex contribue à la réalisation d’études sur l’emblématique grizzli de la Colombie-Britannique

Les grizzlis ont la réputation d’être puissants et résistants, mais en réalité, cette espèce a besoin de protection. En septembre 2013, Innergex et son partenaire ont versé 300 000 $ au ministère des Forêts, des Terres et de l’Exploitation des ressources naturelles de la Colombie-Britannique pour lui permettre d’effectuer une étude de cinq ans sur les populations de grizzlis du bassin versant de la rivière Upper Lillooet, où l’entreprise est actuellement en train de construire le Projet hydroélectrique Upper Lillooet. Afin de satisfaire aux exigences du certificat d’évaluation environnementale de ce projet, Innergex a conclu une entente de financement d’un programme provincial qui a pour but de mettre en œuvre un programme de dénombrement et de suivi des grizzlis et de comprendre quelles seront les conséquences du développement sur la population locale de grizzlis. La contribution d’Innergex permettra de poser des colliers et de suivre quatre grizzlis femelles, ainsi que de recueillir des échantillons de poils pour en prélever l’ADN.

IR2013_0001_P 31-1
L’engagement d’Innergex envers les grizzlis va bien au-delà de cet apport financier. Pour assurer la protection de l’espèce, il est essentiel de gérer les activités humaines de manière à préserver le plus possible l’habitat du grizzli. Pendant la construction du Projet hydroélectrique Upper Lillooet, l’entreprise prévoit mettre en place d’importantes mesures pour minimiser les impacts potentiels du chantier sur les grizzlis et leur habitat, y compris sur le plan des sites d’alimentation et des cours d’eau où fraient les saumons. De plus, on prévoit mettre en place un plan d’interaction entre les humains et la faune et un plan de gestion des conflits entre les humains et les ours afin de maximiser la sécurité des grizzlis – et des personnes – pendant la construction et l’exploitation des centrales.

Habitats compensatoires pour les poissons

IR2013_P-31-2
Parfois, il est possible d’aller au-delà de ce qui est prescrit par les règles environnementales. Le cas des habitats compensatoires pour les poissons d’Innergex en est un bon exemple : pour les six centrales de Harrison Lake, en Colombie-Britannique, l’essentiel de l’impact des projets sur les poissons et leur habitat concernait la truite arc-en-ciel, une espèce commune. Néanmoins, les deux habitats compensatoires pour les poissons ont été conçus pour servir également pour la fraie et l’alevinage du saumon, qui est considéré comme une espèce de plus grande valeur. Aujourd’hui, ces deux habitats sont activement utilisés non seulement par la truite arc-en-ciel, mais aussi par les saumons qui reviennent chaque année y pondre leurs œufs.

Mesures d’atténuation

L’équipe environnementale travaille de concert avec l’entrepreneur pour faire en sorte que le calendrier de construction tienne compte des délais et des mesures d’atténuation associées aux diverses composantes environnementales valorisées, comme la migration des poissons et de la faune, ou encore le respect des saisons de frai, de reproduction et de nidification, afin d’éviter de perturber les espèces clés.

Processus de délivrance de permis

Le processus de délivrance de permis du Projet hydroélectrique Upper Lillooet (qui comprend les centrales hydroélectriques au fil de l’eau Upper Lillooet River, Boulder Creek et North Creek) a pris quatre ans et a exigé près de 7 500 pages d’études indépendantes, de consultations et de rapports, ainsi que des milliers d’heures de travail sur le terrain.