À de nouveaux défis, de nouvelles solutions

Pour répondre à des exigences très strictes en matière de débit d’eau et aux caractéristiques propres au projet hydroélectrique au fil de l’eau Ashlu Creek, Innergex a choisi d’implanter un système de dissipation d’énergie innovateur, conçu pour l’entreprise par ANDRITZ HYDRO.

IR2012_0000_P 19
Voir la légende
Image 3D du système de dissipation d’énergie conçu par ANDRITZ HYDRO et D2FC pour la centrale hydroélectrique au fil de l’eau Ashlu Creek.

 

En raison de la hauteur des chutes (plus de 200 mètres) du projet hydroélectrique au fil de l’eau Ashlu Creek et des caractéristiques physiques particulières à ce site, le choix de turbines Francis s’imposait comme le plus efficace. Cependant, contrairement aux turbines Pelton communément utilisées en ColombieBritannique, les turbines Francis permettent difficilement de contrôler le débit d’eau en dehors des conditions normales d’opération.

La variation du débit d’eau dans une rivière se produit en raison de changements dans la quantité d’eau qui doit passer par les turbines, à la suite d’un démarrage ou d’un arrêt des turbines. Alors qu’il est relativement facile d’ajuster le débit d’eau dans des conditions normales d’opération des turbines, la nécessité de modifier soudainement et rapidement le débit d’eau qui passe à travers celles-ci (en raison, par exemple, d’un bris d’équipement ou d’une perte de connexion au réseau) crée des risques pour l’écosystème de la rivière, ainsi que pour la sécurité de kayakistes récréatifs qui pourraient se trouver sur la rivière. Afin de gérer ces risques, des règlements en matière de débit d’eau existent en Colombie-Britannique depuis le milieu des années 1990, et sont devenus plus stricts depuis le milieu des années 2000.

Pour répondre à ces nouvelles exigences environnementales plus strictes liées au débit d’eau, l’équipe de développement d’Ashlu Creek avait besoin de trouver une nouvelle solution technique. L’appel d’offres lancé aux fabricants de turbines spécifiait les critères en matière de débit d’eau, sans spécifier une technologie en particulier ; dès lors, la porte était ouverte à une solution novatrice. En fin de compte, Innergex a trouvé ce qu’elle estimait être la solution technique la plus appropriée et la plus fiable dans la proposition soumise par ANDRITZ HYDRO, qui permettait de répondre aux exigences en matière de débit d’eau avec un nouveau système de dissipation d’énergie.

Le système de dissipation d’énergie permet de faire circuler l’eau à travers la centrale tout en contournant les turbines (lorsqu’il est nécessaire de les arrêter soudainement et rapidement, par exemple) et, par conséquent, permet de contrôler graduellement le débit d’eau dans la rivière. Pour concevoir ce nouveau système, ANDRITZ HYDRO a collaboré avec D2FC, un fabricant de valves français spécialisé dans l’hydroélectricité et reconnu pour sa capacité à concevoir des produits de haute performance innovants et fiables. D2FC a choisi d’adapter une technologie dont le brevet est échu et qui existait aux États-Unis pour des centrales hydroélectriques avec de petites chutes, mais qui n’avait jamais été adaptée pour des centrales avec de hautes chutes.

Innergex a trouvé dans la proposition d’ANDRITZ HYDRO une solution aux exigences en matière de débit d’eau pour Ashlu Creek et est devenu le premier promoteur de centrales hydroélectriques à implanter cette nouvelle technologie au Canada. Par la suite, son équipe de développement a accompli avec brio la tâche cruciale d’intégrer la nouvelle technologie au système d’exploitation de la centrale.

Pour sa part, ANDRITZ HYDRO a pu implanter et éprouver cette nouvelle technologie à Ashlu Creek. Selon Pierre Duflon, directeur compact hydro chez ANDRITZ HYDRO Canada Inc., « Innergex est unique à la fois pour sa concentration à l’interne d’une expertise technique en hydroélectricité au fil de l’eau qui n’existe nulle part ailleurs, et pour sa volonté de rechercher et d’implanter des solutions innovantes – de “ penser en dehors de la boîte ” ». Il ajoute que « nous n’aurions probablement pas pu vendre ce premier système à quelqu’un d’autre. » Partout dans le monde, l’importance grandissante de considérations environnementales conduit à des exigences de plus en plus strictes en matière de débit d’eau, et ANDRITZ HYDRO a depuis réussi à installer ce système pour plusieurs promoteurs de petites centrales hydroélectriques dans d’autres pays.

Incidents liés au débit d’eau à Ashlu Creek et effets sur les poissons

IR2012_0006_P 33-1
Voir la légende
L’habitat compensatoire d’Ashlu Creek s’étend sur 53 000 m2 et comprend plusieurs bassins et canaux communicants qui s’étendent sur l’équivalent de 10 terrains de football.

 

Malheureusement, quatre incidents liés au débit d’eau se sont produits à la centrale Ashlu Creek entre mai 2010 et avril 2011, à la suite desquels un total de 165 alevins morts ont été trouvés. Ces incidents sont survenus durant les premières phases de mise en service. Innergex prend très au sérieux ces incidents et a apporté plusieurs améliorations pour s’assurer qu’ils ne se reproduisent plus. Aucun incident d’échouement de poissons ne s’est produit à Ashlu Creek, ni à aucune de ses centrales hydroélectriques en Colombie-Britannique, depuis avril 2011.

Par ailleurs, la construction de la centrale Ashlu Creek a comporté la création d’un habitat compensatoire pour les poissons de presque 53 000 m2, comprenant plusieurs bassins et canaux communicants qui s’étendent sur une superficie équivalant à celle de 10 terrains de football. Cet habitat compensatoire sera entretenu pendant toute la durée de vie de la centrale. Des saumons de mer adultes y migrent et y pondent leurs œufs chaque automne; et les dizaines de milliers de jeunes saumons qui y sont produits chaque année retournent à la mer pour continuer leur cycle de vie.